Mar Elias Shakkur (Chacour)

Le 8 fevrier dernier, le Synode de l’Eglise grecque-catholique ou grecque-melkite a nomme eveque le Pere Elias Chacour, pretre israelien, palestinien, ne a Biram il y a 66 ans. Cette decision a ete prise sous la presidence du Patriarche grec-melkite Gregorios III d’Antioche et de Tout l’Orient, precedemment Eveque Lutfi Laham qui avait ete longtemps en poste a Jerusalem et residait a Jerusalem. Le Patriarche Gregorios III a ete un homme particulierement "creatif" et innovateur pendant le temps de son ministere en Israel. N’ayant qu’un laissez-passer comme permis de residence en Israel en raison des peripeties avec son predecesseur, Mgr Lutfi Laham a su developper des structures sociales, une sensibilite a un christianisme local arabe naturel mais non nationaliste. Son clerge comme ses fideles, en particulier a Jerusalem, sont souvent d’origine europeenne et il avait tisse des liens interessants avec l’Allemagne, la Suisse et d’autres pays. Deux freres roumains orthodoxes avaient "ecrit" les immenses icones si "incarnees" qui forment les cloisons et le plafond de l’eglise centrale du siege patriarcal de Jerusalem [Vieille Ville]. Cela lui permettait de commenter "de visu" l’Evangile selon les criteres de l’Eglise byzantine. Il a su developper une catechisation pleine de sens, en plusieurs langues. Il a aussi ordonne pretre un israelien, aujourd’hui professeur a Fribourg [Suisse]. 
Ce dynamisme lui a permis d’etre elu Patriarche des grecs-melkites [catholiques unis a Rome]  en remplacement du patriarche Maximos V qui etait trop age et avait demissionne. Mgr. Lutfi Laham – patriarche Gregorios III – sait etre pugnace et aussi veiller au juste developpement de la Foi et de ses enjeux societaux [creation de cliniques, d’ecoles, de centre d’apprentissage, de maisons de retraite].  Lors de la visite du Pape Jean-Paul a Jerusalem et en particulier au Patriarche orthodoxe Diodoros, le 24 mars 2000, il avait subtilement reussi a faire entrer le Pape dans son eglise pour une visite non-programmee.
Face a un patriarcat latin qui risquerait d’etre tente aujourd’hui, et peut-etre demain,  par une arabisation d’apparence "nationaliste palestinienne", le patriarcat grec-catholique semble ouvert a une "arabite" locale naturelle qui tienne compte des racine de l’Eglise locale tout en s’ouvrant sur l’universalite des Nations.
En ce sens, la nomination comme eveque pour Israel, notamment base en Galilee, du Pere Elias Chacour [Shakkur] donne la mesure de la personnalite du Patriarche et des orientations spirituelles qu’il souhaite insuffler pour l’Eglise locale de Jerusalem au sein de la societe israelienne pour les decennies a venir.
Le Pere Elias Chacour est un Palestinien ne a Biram. Il a fait ses etudes tant a la Sorbonne que dans un seminaire francais. C’est un homme a la culture et a la foi tres ouvertes sur les enjeux de la realite difficile et conflictuelle dans la region. C’est un homme de foi et de pedagogie. Il a developpe des centres d’education, de formation professionnelle. Il est le premier eveque ayant la citoyennete israelienne; il parle parfaitement hebreu et a suivi des cours de Talmud a l’Universite Hebraique de Jerusalem. Il est donc parfaitement en prise avec les prises de conscience necessaires pour une pacification sur le long-terme – il ne faut pas rever la paix mais la semer – entre la societe juive israelienne, son existence et son deploiment dans un Proche-Orient arabe compose de divers obediences chretiennes et musulmanes.
Le Pape Benedictus XVI a confirme la nomination du nouvel eveque puisque que l’Eglise grecque-melkite est unie a Rome. Cette nomination marque aussi un pas significatif dans la reconnaissance de la realite juive et israelienne de la part d’une Eglise orientale majoritairement arabe. Les actions pedagogiques menees par Mgr. Elias Chacour en faveur de la paix entre Israeliens et Palestiniens se fondent sur la Foi. Ceci est essentiel a un moment ou le niveau de formation des laics et du clerge locaux est tres fragilise. Il sera significatif de voir comment le clerge local ou "d’importation" en liaison avec le monde chretien oriental sera ou non en mesure d’accepter en profondeur la portee d’une telle nomination episcopale. Il n’est  pas question, en l’occurrence, de preference ou de rejet par choix politique. Mais cela inclut Israel comme entite reelle, et de maniere positive.
Le Pere Emile Choufani [Shufani], egalement forme en France et connu pour ses initiatives courageuses – voire dangeureuses pour sa vie – de creer et de developper des liens positifs entre la jeunesse juive et arabe, ses voyages a Auschwitz [en collaboration avec le kibbutz "Lokhamey HaGhettaot לוחמי הגטאות- Les Resistants des Ghettos pres de Akko – St Jean d’Acre] avait ete choisi par le Synode grec-melkite pour un poste similaire a celui que recoit Mgr. Elias Chacour. La nomination semble avoir ete refusee par Rome. 
La vrai question est de lire dans cette nomination une percee porteuse de sens dans un contexte ou la haine, le rejet et la "ghettoisation" de tout groupe national, culturel ou spirituel semblerait  plus forte. Et cela constitue des lors un acte audacieux  pour une vie plus authentique dans la Foi. 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s