Ecce homo (1)

Ecce homo – הא גברא  –  Idou ho anthropos

La fete de la Paque des Eglises
orthodoxes et des Eglises pre-chalcedoniennes presentes a Jerusalem a
ete celebree dans un esprit relativement pacifique a Jerusalem et en
Israel, dans les Territoires sous Autorite Palestinienne, en Jordanie
et en general dans tout le monde oriental.

C’est une tres belle fete. Elle commence en realite le samedi,
en debut d’apres-midi, par la celebration du Saint Feu recu par le
Patriarche Theophilos III de Jerusalem a l’interieur du Tombeau Vide du
Christ, en l’Eglise du Saint Sepulcre que l’on appelle precisement en
grec "Anastasis" car c’est le Lieu de la resurrection de Jesus de
Nazareth, confessee par les Chretiens. Un moment unique et saisissant
par l’intensite des emotions, le desordre inoui qui regne pour acceder
au Saint Sepulcre et cette beaute flamboyante de milliers de bougies
qui illuminent le site le plus ancien de la Foi chretienne.

Il faut noter qu’en revanche, le Patriarche Theophilos s’est
montre d’un calme extraordinaire; un homme paisible, d’interiorite
spirituelle. C’est, comme souvent cela en donne l’impression dans le
monde orthodoxe, une semaine entiere d’offices generalement longs et
tres ritualises. Il y a beaucoup d’emotions contenues ou exprimees avec
une certaine forme d’irrationalite.

Malgre une assistance furnie pour le Feu Sacre, je reste sur le
sentiment global que, cette annee, il ya eu moins de pelerins que
d’habitude. Deux eveques, l’un serbe, l’autre bulgare, puis un russe de
passage, sont venus grossir des fideles peu nombreux; ils exprimaient
la fracture que nous vivons a Jerusalem et dans la societe israelienne
entre grecs et arabes; absence notee une annee de plus de la mission
roumaine, des georgiens. Il faudra patienter que les problemes
statutaires du Patriarcat grec-orthodoxe de Jerusalem soient resolus
pour que les choses se clarifient.
 
Puis l’ancien ministre sans portefeuille Tzachi Negbi – President
du Comite charge d’etudier la possibilite de reconnaitre le Patriarche
Theophilos III – a adresse une lettre sans precedent au moine
(patriarche depose) Irenaios, lui expliquant que l’Etat d’Israel
continue de le reconnaitre comme Patriarche "legal", mais que, pour des
raisons de securite publique, la Police israelienne a(urait) recu l’ordre de
laisser celebrer tous les offices par le nouveau Patriarche Theophilos
III qu’Israel ne reconnait pas.
 
Soyons francs: c’est une claque assenee au Patriarcat
grec-orthodoxe de Jerusalem dans son ensemble. Par ailleurs, le ministre qui a ecrit
cette lettre ne fait semble-t-il pas partie du nouveau gouvernement et
sa fonction serait "reprise" par M. Sheetrit. Ce ministre avait
lui-meme connu des peripeties avec le Patriarcat puisqu’il avait
commence par signe, puis dechirer la lettre de reconnaissance du
Patriarche IRENAIOS!
 
Il est clair que ces peripeties sont tragiques. Elles sont
difficiles a decrire. En lisant la presse religieuse ou orthodoxe
internationale, l’idee vient que tout ce que nous vivons ici est
indescriptible et depasse tellement la possibilite de comprehension de
ce que traverse le christianisme ici. Israel est dans une situation
singuliere: c’est le seul Etat a ne pas reconnaitre le Patriarche
Theophilos III. Sans parler des Eglises, encore que la Georgie ait
une position qui semblerait assez analogue. Il est vrai que M.
Hanegbi est tres proche des mouvements ultra-religieux juifs qui
desirent acquerir des proprietes foncieres et des immeubles qui
appartiennent au Patriarcat grec-orthodoxe. A la veille des fetes de
Paque, les medias ont extirpe d’oubliettes fraiches les deux
"affairistes" en fuite dont l’un est en prison en Grece et qui auraient
vendu, fait du leasing, des affaires entre des mondes glauques,
eventuellement promotionne l’election du Patriarche depose
Irenaios.
 
Une chose demeure frappante: l’absence de toute dimension
"existentiellement" spirituelle dans ce feuilleton plutot
"post-hollywoodien". Sans oublier les Eglises
locales qui sont affectees par ces faits et leurs propres peripeties.
 
Le message de Paque signe par tous les Chefs d’Eglises explique
unanimement que la paix doit enfin emerger de cette Terre de
benedictions, entre les Israeliens et les Arabes palestiniens. Mais une
declaration de cette nature est-elle vraiment axee sur le fait que le
chretien n’a aucun choix "politique" a exprimer sinon une reelle
dimension
spirituelle : si le Christ est ressuscite des morts, nous ne sommes pas
forts de ce que nous pensons etre: nous recevons une force spirituelle
capable d’abolir le mur des haines et des alterites.
 

Or, en ce 5 iyyar 5766 (3 mai 2006 – la date hebraique correspond
au 14 mai 1949), l’Etat d’Israel fete ses 58 ans d’existence
legale internationale. La date est d’emblee dedoublee car le 14
mai sera aussi un jour de festivite selon le calendrier mondial. Il
reste que l’Etat es tres jeune – il partage son age avec le royaume de
Jordanie dont personne ne semblerait se rappeler que son independance a
ete declaree en vue du patarge de la Palestine en deux entites, l’une
juive et l’autre hebraique. Mais, si nous restons dans le domaine du
monde juif, 58 annees ne semblent rien.

Il est egalement possible que nous soyons pris dans un processus de
meprise constante. Si David Ben Gourion a effectivement declare
l’independance de l’Etat hebreu alors que le Royaume-Uni  quittait la region, il pourrait paraitre
aujourd’hui que cela requiert de notre part une perception plus fine
des evenements historiques anterieurs. Certains habitants israeliens de
Jerusalem et de l’ancienne Palestine mandataire etaient revenus en
Terre Sainte apres l’Expulsion d’Espagne, puis lors des pogroms de 1648 qui
avaient cause la mort de pres de 700 000 juifs en Europe sous la
terrible persecution du hetman ukrainien Bohdan Khmelnytsky – au
demeurant considere comme une figure emblematique de la
renaissance ukrainienne. Cette montee en Terre d’Israel a ete
essentiellement causee par le mouvement messianique du faux Messie
Shabtai (Shabbatai) Zvi. Il faut lire en profondeur sa biographie et
son oeuvre, malgre son "apparente" trahison finale par une conversion
forcee a l’islam (Gerschom Scholem : "Shabbatai Tzvi"). Il est suivi par
des milliers de Juifs et ce mouvement se poursuivra pendant le 18eme et
le 19eme siecle; a partir des annees 1880, la premiere Aliyah (montee,
immigration a partir des pays de l’Est et en particulier de l’Empire
Russe).

Lorsque l’Etat d’Israel precise qu’il a perdu 22 123 soldats depuis sa
creation, il faut immediatement s’interroger sur ce que l’on appelle la
"creation" effective de l’Etat des Juifs en Eretz Israel. Car l’Etat
hebreu prend comme date de debut l’annee 1860 (!) qui s’arrete a la
derniere victime tuee cette annee. En 1860, les Juifs furent obliger de
quitter la Vieille Ville de Jerusalem (c’est aussi l’annee de naissance de Theodor Benyamin Zeev Herzl, fondateur de l’Etat juif/des Juifs (Judenstaat)). C’est donc une date qui place
virtuellement la creation de l’Etat hebreu AVANT-meme le Congres
sioniste mondial de 1892 a Bales. Pour ne pas parler de la "Declaration
Balfour" faite en 1917.

On peut faire donc remonter la "creation" de l’Etat hebreu a un moment
anterieur a l’idee de l’eveil des nationalites tel qu’il s’est produit
au cours du 19eme siecle dans beaucoup de pays europeens. Force est
alors de constater que ces quatre derniers siecles ont ete en
particulier marques par le developpement de l’antijudaisme chretien ET
musulman en un antisemitisme plus seculier et "etatique" (pogroms,
meutres collectifs, accusations systematique de meurtres rituels,…).
Le terme "antisemitisme" date du 19eme siecle et fut prononce, pour la premiere fois,
par le maire de Vienne (Autriche) Karl Lueger.

On peut cependant s’interroger: pour quelles raisons (plurielles sans
nul doute) le monde colonialiste et evangelisateur chretien –
massivement catholique et orthodoxe puis protestant dans cette zone du
Proche-Orient – n’a prete aucune attention au retour limite, mais
cependant constant et progressif, des Juifs vers l’Eretz-Israel?

En d’autres termes ne pourrait-on discerner une sorte d’aveuglement, du
principalement aux facteurs suivants: meprise sur le sens de la
"plenitude" (achevement en Jesus Christ et l’Eglise) – theorie d’un
maintien fictif et purement historique des juifs – haine et rejet a
leur egard auquel s’ajoute l’enseignement du mepris? Ce sont la des
raisons spirituelles inherentes a l’enseignement chretien. Il ne faudrait surtout pas se leurrer, Il faurdra vraiment des siecles pour corriger veritablement de telles enseignements. Mais n’y
aurait-il pas davantage?


Comment accepter de maniere positive que la Communaute d’Israel  ait
engendre et porte en son sein les Eglises et continuent de generer la
Foi dans le monde des Gentils, fussent-ils meme croyants au Dieu Un par
l’Eglise?
Il y a 13 Eglises officielles dans l’Etat d’Israel, scindees
essentiellement par les fractures et les schismes de l’Histoire. A la
lecture des lettres et des communiques "pastoraux" – generalement tres
"neutres" sauf peut-etre sur le plan politique – il est peu probable
qu’aucune d’entre elles ne pourrait souscrire a l’idee emise dans la
premiere phrase de ce paragraphe.

En retour, la Communaute juive et sans doute encore moins l’identite
israelienne telle qu’elle s’affirme aujourd’hui malgre toutes ses
contradictions internes, ne peuvent  reconnaitre en l’Eglise – a ce jour -, le mystere chretien et  comme "l’accomplissement de la plenitude de Dieu et de
Son Royaume sur terre et dans l’Univers". Il faut avoir le courage et surtout le realisme de prendre ce fait  de maniere serieuse et positive pour l’avenir. Cela rend caduques bien des
discours, rencontres et, bien sur, des rapprochements qui doivent etre MESURES A
NOUVEAU, REEVALUES.

(premiere partie)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s