Le gay savoir et Sappho’s poetics

Depuis quelques jours, l’effervescence monte a Jerusalem et dans le pays a propos de la Gay & Lesbian Pride -מצעד הגאווה(Parade des homosexuels des deux ou trois sexes si l’on veut) qui doit avoir lieu vendredi prochain 10 novembre. Le probleme majeur est que les organisateurs d’un mouvement qui semble croissant comme un peu partout dans le monde, surtout en sa capacite de sortir d’un anonymat, ont cette annee invite tous les mouvements similaires a se retrouver a Jerusalem pour une grande parade a travers la Ville Sainte. Cette Pride (parade “outranciere” en anglais, d’une certaine maniere de traduire) devait avoir lieu au mois d’aout, au meme moment que toutes les autres parades qui se sont deroulees a travers le monde. A Jerusalem et Tel Aviv, la rencontre fut interdite pour cause de guerre. A cette heure, le torchon brule entre les forces de police et les mouvements ultra-orthodoxes juifs. Avant l’ete, les representants de toutes les confessions et surtout du judaisme, du christianisme et de l’islam avaient, une nouvelle fois, signe un document demandant que la municipalite de Jerusalem n’apporte pas son soutien public ou financier aux organisations en charge du deroulement de la Gay Pride. Ils avaient proteste de maniere vehemente et d’une seule voix contre la “profanation de la Ville trois fois sainte”. le deroulement de la Parade doit normalement avancer a partir du centre relativement “seculier” de Jerusalem pour entrer dans la Vieille Ville et donc passer pres du Saint Sepulcre pour se rendre dans le quartier juif et aller prier au Mur Occidental – כותל המערבי (Mur des lamentations).

La Cour Supreme d’Israel (בית המשפט העליון – Beyt HaMishpat HaElyon) chargee de reguler sur le plan civil tout conflit et ayant acquis au cours des decennies un pouvoir decisionnel pratiquement inconteste, avait condamne l’an passe la municipalite de Jerusalem pour avoir voulu empecher la manifestation du mouvement de la “Maison Ouverte – הבית הפתוח – Beyt HaPatuakh – Open House” et d’avoir ainsi porte atteinte aux droit de tout groupe communautaire reconnu par la loi civile.

En soi, la question est vraiment interessante sur le plan societal. La reaction des mouvements religieux est evidente et naturelle. De fait, l’homosexualite est condamnee violemment par la tradition juive. La question est plus subtile en ce qui concerne la lesbianite dans la mesure ou elle n’est pas directement condamnee dans la Torah, mais d’une maniere “legere” chez Maimonide et le Talmud (sifrei Akhrarei Mot 8,8). L’univers strictement masculin des yeshivot a malheureusement ete traverse, au cours de ces dernieres annees, par des scandales moraux et des accusations averees de pedophilie. Certains rabbins sont en prison alors que ceci etait pratiquement inconnu dans une tradition qui insiste avec force sur le devoir de se marier et de fonder une famille. Certains mouvements hassidiques ou orthodoxes plus modernes ont tente de descrire une tentation qui est archaique dans le comportement humain, mais qui semble vouloir affirmer son existence sinon sa singularite dans la faction juive orthodoxe. Ceci va a l’encontre de toutes les positions ultra-orthodoxes profondement hostiles aux gays et lesbiennes ou transsexuels. Le mouvement reformateur juif – minoritaire en Israel, tout en condamnant avec vigueur une telle manifestation, aurait tendance a essayer d’expliquer et de suggerer des voies de changer de mode vie, ce qui implique alors – selon le judaisme – un pardon immediat pour “conduite irraisonnee”.

Les Eglises chretiennes, tant catholiques qu’orthodoxes, ont eu des problemes tres graves et – en particulier aux Etats-Unis et en Irlande, l’Eglise catholique a du faire face a des accusations et des condamnations lourdes, tout comme en France. L’Eglise orthodoxe doit regulierement resoudre des cas difficiles et penibles qui ont affecte l’Amerique du Nord ou Chypre et d’autres regions. Les Eglises anglicanes et episcopaliennes ont, depuis des annees, provoque des secousses graves en incitant parfois a l’ordination, notamment episcopale – mais pas uniquement – des hommes ou des femmes notoirement gays ou lesbiennes avec une situation familiale effritee (divorces-remaries).

Ces remarques me semblent s’imposer pour qu’une condamnation, tout-a-fait essentielle et fondamentale de toute pratique amorale au niveau le plus essentiel de la Foi, soit recue de maniere credible par un socius souvent tres blesse humainement et profondement hostile a tout enseignement de l’Eglise ou de quelque instance religieuse.

Dans le cas de la Gay Parade en Israel, il faut aussi prendre en compte la saintete de Jerusalem comme lieu de l’Alliance avec Abraham et la presentation de la ligature d’Isaac-Yitzkhaq (עקידת יצחק) comme sacrifice au mont Moriah. Puis la Ville de Saintete avec les deux Temples. Le christianisme y temoigne – en particulier a travers tout le Chemin de Croix qui commence bien avant le mont des Oliviers, de la predication constante de Jesus de Nazareth comme vrai homme, Dieu et Messie. Et surtout, comme etant le Ressuscite le trosieme jour dans le Lieu unique qu’est le Saint Sepulcre ou Anastasis (Lieu de la Resurrection).

Il semble que le devoir de tout etre humain est celui de la misericorde et du “coeur liquide ou brulant”. Il est vrai que la saintete est partout presente ici et que il est du devoir des Eglises d’eviter toute cause de scandale pour les petits comme pour tout etre (Epitre au Romains 14, 21).

Pendant deux ans, j’ai ainsi eu l’occasion d’assurer dans une grande ville et ses environs, un service d’assistance spirituelle et sociale aupres des gens de la rue. Il y a avait un nombre important de prostitues des deux sexes et des “trans-genders” indetermines. Il faut une foi et une disponibilite mentale tres ouverte pour tenter de comprendre, mais surtout de venir en aide sans prejuges. Au fond, au temps de Jesus et dans les premiers siecles chretiens, l’Eglise de Jerusalem a maintes fois donne l’exemple du choix de Dieu et du retour a une vie decente. Beaucoup de nos saints furent d’anciennes hetaires ou des amis de plaisirs paiens que la Foi a pu transfigurer de la marque de la Resurrection.

Durant la deuxieme guerre mondiale, les homosexuels ont ete deportes vers les camps de concentration. Ils portaient le triangle rose tandis que les lesbiennes avaient un triangle noir. A Jerusalem, ceci prend encore une autre dimension en ce que les nazis ont souvent utilise des garcons ou des hommes juifs pour des debauches masculines. Il y a eu des cas similaire du cote feminin. Il y a a Jerusalem des etres, certes deja ages, dont cette violence contre nature et aggression de leur volonte ne se sont jamais estompees. Il y a dans ce pays un danseur age, ne juif selon la halakhah (loi juive) mais aussi orthodoxe russe de Pologne, eduque en Allemagne et dont la destinee a ainsi ete involontairement marquee au fer rouge de la contre-nature et du viol de l’ame et de sa foi.

C’est pourquoi il est particulierement interessant et porteur de questions diverses que ce soit le bras seculier de l’Etat hebreu, a savoir la Cour Supreme et la Police, qui assurent, dans une situation spirituelle tres difficile, la protection de la societe et de tous ses groupes contre eux-memes et leurs exigences ou des manifestations de haine violente dans un contexte deja tres perturbe. Dans la parabole des deux fils dont le premier refuse finalement d’aller travailler a la vigne, Jesus dit: “Les collecteurs d’impots et les prostituees vous precedent dans le Royaume de Dieu” (Matthieu 21, 31).

Cela signifie aussi que l’Eglise est le Corps vivant porteur de salut pour tout etre qu’habite un souffle de vie.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s