Ridna khata – La Maison natale/nationale (1)

Ce soir, 17 decheshvan 5768 – י”ז דחשבן תשס”ח – (29-16/10/07), la communaute juive de Rabbi Nachman de Bratzlav (Breslover Rebbe) organise a Jerusalem une reunion de priere largement annoncee en ville et par des tracts. Le mouvement de Rabbi Nachman ne se limite evidemment pas a quelques elements pittoresques comme la kippah (calotte) en laine blanche tricote avec un sommet pointu er une inscription: “Nach Nach, Nachma Nachman, Nachman me’Uman – נח נח נחמ נחמן מאומן “, une sorte de slogan pour ne pas parler de mantra “paix, repos, consolation avec (Rabbi) Nachman de Uman”. La petite bourgade ukrainienne de Uman est le lieu ou le Rebbe a passe les dernieres annees de sa vie, entrainant une foule de Juifs animee par un elan de joie fervente. Aujourd’hui, son humble maison – petite demeure de bois et de terre battue, est visitee par ses disciples qui viennent regulierement du monde entier, mais plus precisement d’Israel ou le mouvement connait une vogue certaine. On vend partout ses livres, edites en hebreu, anglais et en versions bilingues hebreu-yiddish. Son modele de priere des psaumes en vue d’obtenir le “Tikkun olam – תיקון עולם” se repand comme des petits pains israeliens en recherche de joie un peu “planante”, mais bien plus profonde qu’il n’y parait a bien des egards.

Rebbe Nuchmen (yiddish) est ne en Ukraine le 4 avril 1772 et il est mort le 16 octobre 1810. Sa mere, Fayge, etait la petite-fille du fondateur du mouvement hassidique, le Baal Shem Tov. Il epousa sa femme, Sashya, a l’age de 13 ans et leur vie spirituelle fut tres riche. Malheusement leurs enfants moururent en bas age, en particulier, il ne laissa pas de descendance masculine. En revanche, ses filles ont eu de nomreux enfants. Les conditions de vie etaient particulierement difficiles. Le Rebbe Nachman etait un homme verse dans des elements plutot esoteriques de la Kabbale juive. Ceci peut aussi expliquer son succes actuel en Israel ou le desir de devoiler l’invisible dans des situations de danger constitue une tendance forte. La misere et la maladie – sa femme meurt de tuberculose en 1807 et lui-meme tombera assez vite malade sans pouvoir se remarier.

Des le jour de son mariage – donc peu de temps apres sa bar-mitzvah – le Rebbe Nuchmen priait intensement et attira une foule de disciples. Il vecut dans divers lieux en Ukraine au cours de sa vie qui fut somme toute relativement breve. Mais son envergure spirituelle fut exceptionnelle. Il decida de s’installer a Uman, voyant un signe positif dans le fait d’y annoncer la redemption dans la ville ou 20 000 Juifs avaient ete assassines lors du massacre des Haidamaks (Bande ukrainiennes) en 1768.

Le 18 juin 1768, les Haidamak voulurent attaquer la ville de Uman defendue par les polonais et les juifs. Les Haidamaks persuaderent les polonais qu’ils ne les massacreraient pas; ils entrerent dans la ville et assassinerent 8 000 juif et en tout 20 000 au long des operations. Puis ils tuerent les polonais.

Le cimetiere juif a conserve les restes de ces victimes. Le temps passant, le Rebbe prit vraiment ses distances avec l’ascese stricte, insistant sur la joie, la bonte naturelle, la possibilite de conduire les hommes a la repentance sans pour autant reconnaitre au tzadik la faculte de servir d’intermediaire. Cette dimension lui valut souvent des ennuis ou des suspicions tout comme le fait qu’il fut soutenu – jusque dans son installation a Uman – par les maskillim (juifs eclaires).

La notion de pardon et de penitence acquise par Dieu et en la priere personnelle a Dieu constitue un element fondamental du hassidisme de Rebbe Nachman. La priere est un element essentiel de la vie du juif en tant que personne non solitaire, mais priant dans la solitude du dialogue habite avec Dieu. C’est le principle de la “hitbodedut – entree en solitude de priere”. Cette demarche, comme celle d’Abraham Avinu – marque un point tout-a-fait fondamental du judaisme que j’ai eu l’occasion de devolopper pendant mes annees d’enseignements. Je suis plus dsicret ici en Israel car les confusions risquent d’etre trop fortes et marquees dans un milieu russophone ou de culture slave. Le P. Marcel Dubois a esquisse la question dans son livre “Nostalgie d’Israel” qui est en quelque sorte son testament spirituel. Nous avions souvent eu l’occasion de parler de cet aspect, mais c’etait bien avant l’arrivee massive des Sovietiques en Israel et avant la vogue du Rebbe de Uman.

La hitbodedut – התבודדות juive comporte et imprime une forte spiritualite “mono”, c’est-a-dire “monacale ou monastique” dans la relation que je juif entretient quotidennement avec Dieu. Tant sur un plan individuel que collectif, marque aussi par la separation physique des epoux (flux menstruel – machzor). Cette dimension est tres pregnante dans la tradiiton orientale et particulierement orthodoxe. Encore faut-il que cela repose sur le sens de la purete et de la communication entre les hommes et Dieu en vue d’une liberation. C’est-a-dire en vue du pardon. Le Rebbe Nuchmen a ainsi eu de svisions d’une tres grande profondeur spirituelle mais qui sont apparemment des propositions “esoteriques” ou fondees sur quelque magie. Ce qui ne saurait etre le cas dans la piete tres pure du Rebbe. Il faudrait sans voir dans certains de ses propos une reelle influence du milieu chretien ukrainien, tisse de foi profonde et de superstition dont le judaisme a du mal a se departir.

Le Breslover Rebbe a lance une serie de rencontres spirituels qui sont en phase avec le coeur de la tradition juive. Il s’etait rendu en Eretz Yisrael, avait viste Safed et les tombeaux des Tzadikkim. Il en garde surtout une veneration et un respect inconditionnel pour le “Shulchan Aruch – Table Dresse” le traite des Lois en usage dans le monde juif et fixe par R. Luria Caro.

L’element legal est absolument fondamental pour la relation a Dieu dans le judaisme. Il faudrait montrer les elements pertinents qui unissent judaisme et christianisme a et egard, en particulier rapport aux Droits Canoniques si importants a l’heure actuels. Ils fournissent une reponse historique et theologique claire dans une vision de developpement et de mutation des situations.

Dans le cas du judaisme – comme le christianisme d’ailleurs – le non-respect de la Loi conduit a la transgression de ce est en principe interdit. Mais il y a plus: il est spirituellement tres interessant de noter que les gens haissent d’autant plus qu’ils ignorent ou pensent pouvoir impunement enfreindre la loi du respect envers autrui.

C’est en ceci que l’installation du Rebbe de Breslov a Uman, lieu du martyre de 20 000 Juifs assassines prend une dimension eschatologique d’un pardon personnel et universel possible sur la duree. Son testament donne un exemple connu mais saisissant de cette disposition spirituelle. Il dicta en yiddish a ses deux disciples les plus proches que tout homme qui deposerait une piecette sur sa tombe et reciterait avec ferveur les psaumes du Tikkun Olam (Reparation du monde, univers) serait immediatement pardonne et aurait part a la redemption. Cela rappelle curieusement certaine guerisons effectuees par Jesus de Nazareth car c’est bien le meme Esprit qui etait et reste present a Uman.

Cela dit, le Rebbe instaura des cycles de rencontres, de prieres et d’enseignements spirituels relativement similaires aux “farbrengen – פארברענגענס” du Rebbe de Lubavitch. Il y a une particularite de Breslov: les rencontres correspondents au cycle de l’annee liturgique juive, des fetes de montees au Jerusalem: Rosh HaShanah (Nouvel An), Shavuot (Don de la Torah) et Sukkot (Fete des Tentes). Il est d’ailleurs mort a Uman dans le 2eme jour de chol HaMoed de Sukkot.

One thought on “Ridna khata – La Maison natale/nationale (1)

  1. Son héritage offre un modèle habituel mais attirant de cette ordre fine. Il commanda en yiddish a ses deux élèves touchants que tout homme qui placerait une pièce sur sa sépulcre et lirait avec culte les cantiques du Tikkun Olam (Reparation du monde, univers) serait aussitôt excuse et aurait le rachat. Mais ce-ci un miracle er en sait que simplement le sprphète qui ont dn des miracle et pas les gens simple alors ils ne faut tromper les gens.

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s