Des hommes ou une femme de valeur

Des hommes ou une femme de valeur

par av Aleksandr  (Chroniques)

 

Il est 22 heures à Jérusalem lorsque le programme de radio indique les tendances de résultats du scrutin électoral du jour : Tzipi Livni en tête avec Kadima et Benjamin Netanyahu conduisant le Likoud en deuxième place… A 22 h15 un orage gronde au-dessus de Jérusalem tandis que les résultats sont commentés. Un parti travailliste effondré avec environ 13 députés, dépassé par une vague de 13 à 15 élus pour le parti d’extrême-droite Israël Beitenu (Israël, notre Maison) dirigé par Avigdor Lieberman, un Juif russe né en Moldavie dont le slogan réputé « populiste » « nee’manut – ezachutנאמנות-אזרחות = Loyauté – citoyenneté » avait scandé la campagne électorale au grand dam des Arabes Israéliens.

 

Nous sommes apparemment loin du rêve sioniste. Il serait très difficile de préciser un tel point. L’histoire est vraiment pleine d’embûches graves et pesantes pour un Etat qui cherche ses marques. Il y a un homme que les médias israéliens et autres ignorent totalement alors que l’orage (plutôt un signe de bénédiction selon les traditions locales) se précise sur Jérusalem : c’est Ariel Sharon. Il continue de dormir dans son hôpital. Pour la deuxième fois, Tzipi Livni sort en tête de scrutin. Benjamin Netanyahu a déclaré à 23h qu’il était prêt à former le gouvernement. La dame, elle se tait plutôt…

Cette semaine, la portion biblique lue par le judaïsme est celle de « Jéthro » en Exode 18, 1-20, 23. Cela souligne deux dimensions fondamentales : qu’on le veuille ou non, tout vote en Israël comprend une dimension spirituelle. Fait-elle  défaut à cette heure ? Ou comment se manifeste-t-elle ?

La lecture hebdomadaire souligne que Moïse demande à son beau-père Jéthro, prêtre païen non-juif de Madian, comment se décharger de sa tâche de conseiller unique pour l’ensemble du peuple. Jéthro lui suggère de nommer des « anshey khayilאנשי חיל = des hommes de justice et de valeur ». Il le fait et cela permet de structurer un peuple sans gouvernement. En Proverbes 31, 10, la « eshet khayilאשת חיל = la femme de valeur, de bon jugement » est l’épouse qui permet à son mari de trouver sa place avec dignité dans la société. On lit aussi les Dix Paroles. Elles sont connues dans le monde entier. Ce sont les commandements de respect de Dieu, de toute vie, d’une morale droite. Ils insistent sur la participation de tout habitant aux activités de la société. La vraie question est précisément celle de la droiture et de la justice.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s