Entre Bagdad Café et Viennoiserie européenne (La Fuite de l’Est – Pars 3)

Eh
bien, en ce jeudi 11 novembre 2010, il fait anormalement chaud pour un
mois de Kislev qui conduit à la Fête de Hanukkah/des Lumières.

Le
11 novembre 1918 a marqué la fin de l’empire austro-hongrois des
Habsbourg, la décapitation et le meurtre de la Sainte Russie des Tzars.
Vienne, la capitale glorieuse d’une Europe centrale avait réussi à
échapper au viol des envahisseurs ottomans. Ils en conçurent avec
angoisse des croissants aujourd’hui mondialisés tout comme le café à la
crème fraîche.

De son côté, l’Empire ottoman
s’effondrait depuis le Maghreb (cela faisait déjà un certain temps)
jusqu’au Machreq : la Turquie naissante n’avait pu conquérir l’Europe
très chrétienne malgré ses schismes confessionnels. Les nations
balkaniques apparaissaient dans leurs grandes diversités, d’une
chatoyance souvent pauvre, affamée, composées de cultures métissées.

En
1926, les Anglais ont pris le relais avec quelques Français dans la
région d’un Moyen-Orient en recherche. Ils promirent à la communauté
assyrienne/chaldéenne qu’elle bénéficierait d’un État indépendant,
protégé où les Chrétiens du berceau du monothéisme pourraient vivre en
paix… On croit rêver; les Assyro-chaldéens savaient à quoi s’en tenir
en raison de leur histoire dramatique.

Au fond, c’est
sans doute là qu’il faut situer la véritable « chute » de ce Synode des
Églises orientales (catholiques) sur le Moyen-Orient qui s’est tenu
dernièrement à Rome. Désormais l’Église catholique ne peut plus réclamer
n’importe comment des « Communions concédées » par le Pape, Évêque de
Rome.

Le pontificat de Jean-Paul II était axé sur une
découverte de la liberté à la suite de la tragédie et sans doute de
l’apostasie de la foi de populations christianisées en Europe pendant
la période nazie. Le pardon, la survie, le renouveau appartenaient à
son expérience humaine et à sa connaissance de la théologie in vivo.
Les croyants se sont progressivement libérés et exprimés dans les Pays
de l’Est, atteignant l’ex-URSS au millénaire du Baptême de la Rus.
Vingt ans plus tard, on situe mal cette Rus: entre la sainte Russie et
la Rus de Kiev, là où Saint Vladimir entraîna par force son peuple
slave vers le baptême des Byzantins orientaux.

Mais
l’Empire romain et son Église sont en train de s’effriter
dangereusement au Proche-Orient. Les Chaldéens et leurs frères
orthodoxes Assyriens, les Syro-catholiques ou orthodoxes, les Maronites,
les Melkites sont confrontés aux mêmes préjugés et réticences d’une
hiérarchie centrale et surtout par trop imprégnée de sa propre
suffisance occidentale. Ce n’est pas un reproche. C’est simplement un
fait. Il y a des chrétiens qui le sont et pourtant ne passeront pas les
frontières d’un monde occidental qui reste opaque. Oui, il y a des
Arabes chrétiens ! Ils constituent une sève essentielle de la composante
moyen-orientale pour peu qu’ils soient reconnus comme tels.

Je
vois chaque jour des pèlerins stupéfaits de voir des Arabes
chrétiens… Bon, mais ensuite il y a le « modus operandi » comme on
dit aux bords du Tibre. Il faut surtout garder son calme : cela fait
bien plus que cent ans que l’on cogite, spécule sur l’ordination
d’hommes mariés, leur acceptation comme prêtres dans toute région du
monde et au seul service des Églises du Proche-Orient, ceci au nom des
vénérables traditions des Eglises d’Orient. Cela n’a rien à voir avec
les desiderata au sein de l’Eglise de tradition latine. La question
n’est pas « sexy », elle procède d’une appréciation théologique qui est
peu disciplinaire… mais c’est trop à comprendre. L’occidental
remarque immédiatement que cela couterait de nourrir une famille
sacerdotale… Les prêtre migrants célibataires sont tout aussi
“onéreux”. Mais la chose peut être réglée si le patriarche oriental
indique comment faire ou bien se fait conseiller en raison d’une
culture commune qui ne peut être assimilées aux règles de l’Occident.

Par
ailleurs, en 1918, personne ne s’attendait à la prochaine publication
de la Déclaration Balfour permettant la naissance d’un « foyer
juif/homeland » ! Aucune Église n’est revenue de cette découverte et
exprime avec une candeur quasi diachronique ses réticences séculaires.
Le clergé marié arabe et autre a permis – aux dires mêmes des
spécialistes — au christianisme de survivre chez nous, au Moyen-Orient.

Le
Synode s’est donc terminé dans la ligne même de l’effritement colonial
de l’Europe après 1918. Car aucune des demandes des Orientaux n’a été
satisfaite. Le catholicisme reste « éclaté » dans son sur-moi latin et
ne peut véritablement ouvrir les voix de traditions tout aussi
chrétiennes. Si un patriarche n’a aucun pouvoir réel et décisionnel en
dehors de son territoire, si ses prêtres mariés ne sont pas reconnus,
est-ce vraiment un signe vivant de la rédemption pour le monde entier,
bien plus, tout l’univers ? Lorsque le Christ a dessiné sur le sol en
pardonnant la femme adultère il est fort à douter qu’il ait tracé la
carte planétaire des zones latines “célbataires” et des territoires
orientaux où il a vécu et est mort et fut enterré en sa qualité de juif.

Pendant
ce temps, ici, en Terre Sainte, les Églises orthodoxes, surtout
russes, Roumaines, Serbes et autres se réveillent du long sommeil d’une
foi officiellement rejetée. Il n’est pas impossible que cela ne puisse
malheureusement se régler par un clash fort, puissant qui rappelle que
tous sont égaux devant Dieu.

 

Av Aleksandr (Winogradsky Frenkel) — prêtre orthodoxe, Israël.

12 novembre 2010/30 octobre 2010/7519 — 12 Kislev 5771 — 6 Thw al-Hijjah 1431



One thought on “Entre Bagdad Café et Viennoiserie européenne (La Fuite de l’Est – Pars 3)

  1. Merci, cher Av Aleksandr, pour vos chroniques décalées.

    Si vous avez le temps un jour, j’adorerais en savoir plus sur le statut de “moniale” de votre épouse, je ne connais pas bien ces choses-là.

    Salut et affections de Paris

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s