Je vous écris de l’Anastasis (Jérusalem, Vieille Ville, Saint Sépulcre)

  

Vous étiez ce week-end le 2 janvier 2011. En Vieille Ville chrétienne de Jérusalem nous sommes encore, ce dimanche au 20 décembre 2010 selon la calendrier julien en vigueur dans les Églises orientales locales. Nous sommes toujours en décembre. Le patriarche Théophilos III de Jérusalem s’apprête à se rendre à Bethléem dans la journée du 6 janvier pour célébrer la Nativité de Jésus Christ dans la nuit, dans la grotte de la basilique. Pour l’instant, nous sommes au Dimanche des Ancêtres. Il ne neige toujours pas sur le mont Sion et la vallée du Cédron ou Géhenne du jugement qui serpente paisiblement vers Bethléem de Judée, ville de David.À la porte de Jaffa, on creuse dru, profond, avec bruit et poussière. Les fleuves réels de touristes pèlerins venus de Russie créent un flot constant, une marée qui semble fuir les glaces de Moscou ou de Saint-Pétersbourg. Les touristes russes sont partout, entre le Mur occidental où l’on ne pleure pas tellement, le Saint Sépulcre dont le Tombeau est vide et est le lieu par excellence de la Résurrection. Encore est-on libre d’y croire un peu, beaucoup, passionnément ou pas du tout, faire le mécréant ou le blazé, voire douter.

Le touriste russe n’a pas le temps de douter : il marche, il court. Il prie, il pleure au Golgotha, chante la Résurrection en cette veille de Nativité qui attendra encore dix jours. Et le 1er janvier civil, le vôtre, ça tangue joyeusement à la sortie des restaurants de Tel aviv, de Haifa, et aussi de Jérusalem, car la nuit du 31/12 au 01/01 ne peut qu’être arrosée dans la meilleure tradition soviétique qui ne passera certainement pas facilement…

Les Coptes orthodoxes sont, ce dimanche, au 24 Koyahk 1727. C’est curieux comme personne n’y prête attention alors que les meurtres semblent se succéder entre l’Égypte et l’Irak-Mésopotamie. La nouvelle année copte commence au 29 août… Nous sommes en 1727, car le comput commence en 284 de l’ère chrétienne en raison de la mémoire vive des Martyrs de l’Église copte assassinés sous Dioclétien. Mais la structure calendaire est la même que celle du calendrier des anciens Égyptiens.

La neige a envahi l’Europe, elle paralyse les États-Unis en certaines régions. Un ami moscovite me skype en urgence que l’aéroport de Moscou est pris sous les glaces tandis que sa femme essaye de sortir d’Égypte et de le rejoindre après un petit séjour à Sharm-El-Cheikh… entre le monastère Sainte Catherine et les baignades en mer Rouge en compagnie de poissons multicolores.

Comment pourrait-on ce dimanche confondre que les musulmans sont au 27 Muharram 1432 ? Impossible de se croire en 1727 copte ou en janvier 2011 ! C’est là le hiatus de ces breaking news qui broient du noir à l’année et perdent leur latin dans la Babel de l’histoire chronologique des êtres et des cultures.

Parlons Babel ! Les Églises d’Iraq et d’Iran chaldéennes et assyriennes de l’Orient passent les « Shawo’è/Temps liturgiques » et, du catholicisme à l’orthodoxie ancienne, entre dans le temps de l’Almatha, la Mère du Seigneur et la Nativité de Jésus : « Il a été déposé dans la crèche, enveloppé de langes comme fils d’Adam, les anges l’ont glorifié par leurs louanges, car il est Dieu. /Il a offert les sacrifices de la Loi comme fils d’Adam, et les Perses l’ont adoré, car il est Dieu./ Syméon l’a porté dans ses bras comme fils d’Adam ; il l’appela Miséricordieux qui a pitié de l’Univers, car il est Dieu ». Supplication ancienne, koushapa’ de l’Église sémitique dont les mots font écho à toutes les Credo nés dans le Croissant fertile, combat pour la vie et l’immortalité de nos âmes et de nos corps…

Il pleut sur Le Cap, Johannesburg, Potchefstroom ; c’est en Afrique du Sud où arrivent certains réfugiés assyro-chaldéens d’Iraq. Mais là-bas c’est l’été, et les averses succèdent aux pluies violentes qui irriguent par bénédiction une terre de confrontations. Notre histoire est née dans l’hémisphère nord. Elle ne fait que commencer là où Noël est au plus chaud de l’été, du kaléidoscope des natures humaines.

av aleksandr (Winogradsky Frenkel)

2 janvier 2011/20 décembre 2010 — 26 tevet 5771 — 27 Muharram 1432

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s