Des évêques auxiliaires pour l’Eglise orthodoxe russe en Europe occidentale

Le 11 mars 2020, dans sa session habituelle, le Saint Synode du Patriarcat de Moscou a annoncé qu’il confirmait l’élection de l’archimandrite Symeon (Cossec) du Monastère Saint-Silouane et de l’higoumène Elisée (Germain), recteur de la paroisse de la Saint-Trinité d’expression française – dite “la Crypte” qui a été votée le 26 février dernier par l’assemblée de l’Archevêché. C’est un moment novateur pour l’ensemble des Eglises orthodoxes qui vivent en Europe, notamment en Europe occidentale. Cela marque une évolution sur cent ans. Les deux Ecoles théologiques de Paris voient un embryon qui a poussé longtemps et face à diverses tribulations, en Europe et en langue française. Les deux nouveaux évêques ont été choisis selon le Tomos/Gramota de l’Archevêché à l’Institut Saint-Serge, là même où ils furent élus par la nouvelle structure ecclésiale rattachée à la Mère Eglise historique de Moscou.Paris restera toujours une capitale de rencontres des idées, des traditions, des mouvements de populations ,de cultures diverses, de différentes traditions religieuses. La réflexion continue dans diverses directions, avec des personnes qui cherchent à s’inscrire dans la recherche d’une Eglise de tradition russe. C’est la voie que les deux nouveaux évêques ont exprimée, l’ayant choisie comme source de leur direction spirituelle sur un chemin en terre de tradition chrétienne occidentale. Ils ouvrent une voie pour que se poursuivent des routes très contrastées : il y a Saint Silouane l’Athonite, le Père Sophrony (récemment canonisé par Constantinople), les allers-retours entre l’Institut Saint-Serge et l’Institut Saint-Denis passé ensuite à l’ECOF – les études sur les Liturgies développées par Mgr Jean (Eugraph) Kovalevsky en français.

De nombreuses personnalités se croisent sur ce chemin : le métropolite Euloge, ses successeurs, Vladimir Lossky, Olivier Clément, mais aussi Saint Jean de Changhai et de San Francisco, La troïka des théologiens russes (PP. A. Schmemann, Meyendroff et B. Bobrinskoy), les membres des familles de l’émigration russe : le père Pierre Struve (paroisse francophone), le père Lev Gillet, Nikita Struve et YMCA-Presse. Il faut aussi mentionner le père Louis Bouyer et Elisabeth Behr-Sigel venus du protestantisme vers le catholicisme et l’orthodoxie. Ou encore, le père Irénée-Henri Dalmais, dominicain, grand expert des traditions orientales.
Ceci pour dire que l’actuel Archevêché, dans sa nouvelle existence, est un espace large, ouvert sur une grande diversité. Il peut s’égarer à cause de sa situation singulière. Son clergé suit la tradition slave et russe tout en étant traversé par des orientations multiples. C’est une chose que de suivre un archvêque qui a tenu à suivre la voie de la réunification avec l’Eglise-Mère de l’actuel patriarcat de Moscou. Le projet est un peu autre : s’ouvrir à l’avenir en marchant avec les juridictions qui composent le patriarcat de Moscou tout en tenant ferme dans les choix proposés en héritage du Concile de Moscou de 1917-18.

Ceci signifie aussi que l’Archevêché marche de concert avec l’Exarchat moscovite en Europe occidentale et ses diverses “structures ecclésiales” locales située en Europe. Ce même 11 mars, le Saint Synode du patriarcat de Moscou, suite à la demande du métropolite Antoine de Chersonèse, a désigné comme évêque auxiliaire (donc à une tâche identique à celles des évêques Syméon et Elisée) Mgr Alexis comme évêque de Coffa et administrateur du diocèse de Vienne et d’Autriche, à titre temporaire.
Ceci permet de suivre l’évolution de l’Eglise orthodoxe russe dans le vaste espace de la chrétienté occidentale.

AXIOI ! Достойны! Αξιοι! Ad multos!

Source sur la nomination de Mgr Alexis de Caffa comme évêque membre de l’Exarchat de Chersonèse d’Europe occidentale du patriarcat de Moscou en qualité d’administrateur du diocèse de Vienne et d’Autriche :

Cathédrale russe Sainte-Trinité/Свято-Троицкий собор в Париже

 

Le Saint-Synode a nommé Mgr Alexis de Veliki Oustioug évêque auxiliaire du diocèse de Chersonèse.
Le 11 mars 2020 le Saint-Synode de l’Église Orthodoxe Russe a examiné le rapport de Son Éminence Antoine, métropolite de Chersonèse et d’Europe occidentale, Exarque du Patriarche en Europe occidentale, dans lequel le hiérarque avait demandé la nomination d’un évêque auxiliaire pour le diocèse de Chersonèse.
Les membres du Synode ont décidé de nommer Son Excellence Alexis, évêque de Veliki Oustioug et de Tot’ma, évêque auxiliaire du diocèse de Chersonèse, avec le titre “évêque de Caffa” (acte №11).
De même le Saint-Synode a désigné Mgr Alexis, évêque de Caffa, comme administrateur du diocèse de Vienne et d’Autriche à titre temporaire (acte №13).

– – –

Священный Синод избрал викарного архиерея Корсунской епархии

11 марта 2020 года, в ходе заседания Священного Синода Русской Православной Церкви, было рассмотрено прошение митрополита Корсунского и Западноевропейского Антония, Патриаршего экзарха Западной Европы, о назначении ему викарного епископа.
Участники заседания постановили викарием Корсунской епархии с титулом «Кафский» избрать Преосвященного Алексия, епископа Великоустюжского и Тотемского (журнал № 11).
Решением Священного Синода епископу Кафскому Алексию также поручено временное управление Венско-Австрийской епархией (журнал № 13).

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s